home fr
achetez où?

La maladie cœliaque ou allergie au gluten: la mode du "sans gluten" est démystifiée. Pourquoi manger du gluten?

À présent, je prépare mes céréales Dr Bircher Benner avec Alpin Blond Light. C'est savoureux, cru ou trempé dans une boisson aux céréales, agrémenté de deux quartiers de pomme, d'un jus de citron, des raisins secs et de baies.

Ingrid Maes, infirmière, Montreux, Suisse

Le battage médiatique sans gluten est probablement un mythe pour beaucoup de gens. Un placebo.

Dans le top 15 de la plupart des allergènes et intolérances communes. Le gluten n'est qu'à la 14e place. Il y a bien moins d'allergie que ce que l'on croit.

Les 15 allergènes et intolérances les plus courants sont dans l'ordre: le soja, les œufs, le poisson, les arachides, les crustacés, le lait, toutes sortes de noix, le céleri, la moutarde, le sésame, le soufre, le sulfite, le lupin, le gluten et les crustacés. Le gluten en fait partie, oui. Mais seulement 0,03% de la population souffre d'une maladie cœliaque ou d'une intolérance au gluten.***
 

Allergie au gluten: mode ou mythe ? Le battage médiatique "sans gluten" est probablement un mythe pour beaucoup de gens. Un placebo.

Arétée de Cappadoce écrivait déjà au sujet du gluten il y a 2000 ans. Les allergies au gluten ou les maladies cœliaques n'ont donc rien de nouveau. Mais aujourd'hui, les glutens sont souvent considérés à tort comme la cause de diverses plaintes. Si vous vous sentez fatigué et que vous avez des problèmes intestinaux, cela n'est  pas nécessairement lié au gluten. La fatigue et les problèmes intestinaux peuvent avoir de nombreuses causes bien plus probables : stress, mauvaises combinaisons alimentaires, malbouffe, allergie et / ou pollution de l'environnement.
 

Le test d'élimination cœliaque durant lequel on mange sans gluten pendant une période déterminée fournit-il la solution ?

Pour savoir si vous avez une allergie ou une intolérance au gluten, un diagnostic clinique est la seule réponse correcte. Faites vous-même un premier test d'élimination cœliaque: mangez sans gluten durant un période déterminée, éliminez tous les glutens, sous toutes ses formes (pain, pâtes, biscuits, produits transformés). Si le test d'élimination indique une maladie cœliaque, faites alors poser un diagnostic clinique.
 

Seulement 0,03% de la population souffre d'une maladie cœliaque (intolérance au gluten) et doit manger "sans gluten" * confirme l'Université de Louvain (KUL)

La KU Leuven * a annoncé que suite aux tests, à peu près 1 personne sur 266 déclare ne pas être en mesure de supporter le gluten (soit 0,3% de la population), mais après un diagnostic clinique, il s'avère que seulement 1 personne sur 3345 souffre d'une maladie cœliaque. Il ne s'agit que de 0,03% de la population ! Le battage médiatique du "sans gluten" est donc un mythe. Un placebo.
 

Les bons côtés de gluten. Le gluten est sain, cela ne fait aucun doute. Le scientifique Boucharat et même Kellogg le savaient.

Il y a plus de 1000 ans, les bouddhistes ont remplacé leur viande par du gluten. Parce que le gluten est plus facile à digérer, ils pouvaient mieux se concentrer et mieux méditer.
Autour des années 1900, les médecins et les centres de santé conseillaient aux patients de manger des aliments riches en gluten.  Les médecins savaient alors que le gluten stimule et favorise un bon transit intestinal. Ont ainsi vu le jour les macaroni, céréales, biscuits et crackers, ainsi que la farine et le pain enrichi au gluten.
En 1936, le scientifique français Boucharat a même découvert que le gluten est bon pour les diabétiques, qui doivent éviter les amidons et les glucides. Dr. John Harvey Kellogg, dans les années 1940, a commercialisé le protose : un substitut de viande, riche en gluten, à base de céréales et de noix. Etc.

Pourquoi repenser le "sans gluten" ? La science conseille une alimentation complète et équilibrée au lieu du "sans gluten".

Partout où apparaît une maladie, des opportunités commerciales voient le jour. L'allergie au gluten et l'intolérance au gluten se généralisent. Un nombre croissant de gens s’auto-diagnostique "intolérants au gluten". De plus en plus de gens se dirigent alors vers une alimentation sans gluten. Car le gluten semble être le nouveau bouc émissaire de nombreux maux. Mais la science ne va pas dans ce sens. Aucune étude scientifique ne confirme que l'alimentation sans gluten solutionne les plaintes que le gluten occasionnerait. Au contraire, de nombreux produits sans gluten sont néfastes.  "Le régime sans gluten n'est pas une bonne chose, à moins qu'il soit prescrit par un médecin" confirme Carol M. Shilson, directeur du Centre de recherche de la maladie cœliaque (Center for Celiac disease research).
Une enquête à la consommation auprès de 1.000 personnes (aux Etats-Unis) a conclu que 63% d'entre eux croient que les aliments sans gluten sont plus sains. Ils sont convaincus que les aliments sans gluten améliorent la digestion, la perte de poids, augmentent de l'énergie, aident à réduire le cholestérol et renforcent le système immunitaire. Mais un examen du Dr Weil, MD, auteur et nutritionniste, suggère le contraire. Les aliments sans gluten peuvent faire plus de mal que de bien. "Il n'existe aucune preuve qu'un régime sans gluten conduit à tous les avantages qui sont revendiqués" explique le Dr Weil, MD, auteur et nutritionniste.
"Seuls les patients cœliaques tirent profit d'aliments sans gluten. Il n'existe à ma connaissance aucune preuve que la consommation de gluten entraîne tous les avantages que l'on confère au régime sans gluten.". Dr Weil, MD, auteur et nutritionniste.

Maladie cœliaque: la mode du gluten ne tient pas la route. Les aliments complets sont bien plus sains que les farines modifiées sans gluten. Choisissez les germes de blé au lieu du "sans gluten".

Lorsqu'une maladie est identifiée, les pros du marketing et les ingénieurs alimentaires se pressent.  Ils commercialisent des farines sans gluten et quantité de produits fabriqués à partir de farines sans gluten. Beaucoup de farines sans gluten sont devenues des farines malsaines. Outre le gluten, ces produits manquent de protéines, de fibres, d'omégas, d'antioxydants, de minéraux et de vitamines.   Toutes les farines sans gluten, qu'elles soient de blé, d'épeautre, de kamut, de seigle, d'orge et d'avoine sont traitées par un processus compliqué pour en extraire le gluten. Mais ce n'est pas sain.

Une alimentation complète.

Les germes de blé bio Amanprana sont pleins de bonnes substances telles que des vitamines, des protéines et des minéraux. En outre, vous en tirerez beaucoup de fibres et les germes de blé contiennent des oméga-3/6/9 sains et des antioxydants dont l'antioxydant miracle : l'acide alpha-lipoïque. Il y a aussi du gluten dans les germes de blé. Ceux-ci assurent justement que les intestins soient stimulés et que le transit se fasse plus aisément. Le gluten est sain pour au moins 98% de la population. Les germes de blé biologiques sont donc recommandés dans le cadre d'une alimentation saine et d'un mode de vie équilibré ! Une alimentation saine passe par du gluten !
 
* Source KU Leuven, Vesalius online. La maladie cœliaque, Martin Hiele, p 4/49

Germes de blé
Germes de blé
  • Riche en bétaïne et en acides alpha-lipoïque
  • Plus d’antioxydants que dans les fruits et les légumes
  • De nombreux minéraux et des vitamines
  • Importante vitalité
Plus d'info + acheter
Germes de blé bio Alpin Blond Light: champion pour repas, le petit déjeuner Maladie cœliaque: la mode du gluten ne tient pas la route. Les aliments complets sont bien plus sains que les farines modifiées sans gluten. Enrichissez vos repas avec les germes de blé bio Amanprana crus et ennobli