home fr
achetez où?

Vous appréciez la cuisine saine et équilibrée? Essayez nos recettes végétariennes et végétaliennes pour une sereine vitalité.

 Mangez bien santez vous bien - Chantal Voets

Bonjour, sympa de venir jeter un œil à ma liste de recettes. J'ai fait ici une belle sélection de recettes et de chefs. Amanprana et moi avons un lien spécial avec chacun d'entre eux. Par exemple nous avons cuisiné ensemble et partageons la même vision sur l'alimentation. De la cuisine saine, bonne et pure et sans chi-chi. Une alimentation saine pour être heureux et en bonne santé. Mes recettes s'inspirent de la cuisine ayurvédique, macrobiotique, raw food, cuisine végétarienne et des combinaisons alimentaires adéquates.

Entre-temps j'ai déjà collecté un bon nombre des recettes. Des entrées jusqu'aux crêpes et des en-cas jusqu'aux smoothies. L'accent est mis sur le naturel, sans éléments nutritifs raffinés. L'alimentation est votre meilleur médicament !

Signature chantal voets
recettes

Rineke Dijkinga

Les recettes santé de Rineke Dijkinga, auteure de « Weten van (h)eerlijk eten » (La science du bien manger)

Rineke Dijkinga est une naturopathe spécialisée en nutrition orthomoléculaire qui connaît les aliments de manière très approfondie. Elle est convaincue des avantages de l'alimentation (biologique) et pense que les aromates et épices ont un impact majeur sur notre énergie, notre humeur et notre poids. Les propriétés savoureuses et saines de nos aliments vont de pair. Chez Amanprana, nous avons souhaité développer plusieurs recettes avec Rineke Dijkinga, auteure des ouvrages « Alles draait om je hormonen » [Tout tourne autour de vos hormones], « Weten van (h)eerlijk eten 1 & 2 » [La science du bien manger] et « Weetjes over (h)eerlijk eten » [Informations sur le bien manger]. Elle veut avant tout nous apprendre que les aromates et les épices sont importants, qu'il est préférable de manger des aliments biologiques et de manière préventive.

www.rinekedijkinga.nl

LIRE PLUS

Court entretien avec Rineke Dijkinga, auteure de « Weten van (h)eerlijk eten »

J'ai commencé à cuisiner sainement, parce que :

J'ai commencé à manger sainement parce que je voyais chaque jour des patients qui avaient besoin de nutriments spécifiques en fonction de leurs maux. Le message des expressions « que l'aliment soit votre premier médicament et le médicament votre aliment » et « le meilleur médecin se trouve dans la cuisine » est en fait la base de mon travail. Puisque la majorité des gens confondent l'alimentation et la nourriture, comment pourrait-il en être autrement ? Nous n'avons jamais appris à l'école quoi que ce soit sur la nutrition. Je suis pourtant convaincue que nous en tirerions beaucoup de profit.

Ma meilleure expérience en cuisine :

Ma meilleure expérience en cuisine : Je constate de plus en plus que les meilleurs plats se découvrent quand le jardin ou la nature nous livrent tout à coup une abondance d'aliments. Toute ma « créativité » est mise alors à profit pour en faire des plats délicieux. En raison de l'abondance de courgettes que nous connaissons actuellement, j'ai ainsi inventé une dizaine de recettes totalement différentes à partir de ce légume. En ajoutant différentes herbes, épices et huiles, vous créez de nouvelles sensations gustatives à partir de la même base.

Mon plus grand échec en cuisine et la leçon que j'en retiens :

Je suis vraiment enthousiasmée à l'idée de combiner des aliments sains pour créer une
nouvelle recette. Mais parfois, la couleur du résultat ne convient pas, ou pire encore, est
repoussante. Car aussi bon qu'un plat puisse être, son aspect est aussi important. Votre
expérience culinaire doit être optimale pour faire de chaque repas une fête !

Voici quelques-unes des erreurs que je « crée » régulièrement :


- Dans une tarte aux fruits, les proportions de fruits et d'agar-agar ont peu de marge d'erreur. Parfois, je ne pèse pas les fruits par paresse et n'incorpore pas assez d'agar-agar. J'obtiens alors une tarte aussi liquide qu'une bouillie et je ne peux pas la servir quand j'ai des invités.

- De même, il m'arrive souvent de sortir le mauvais pot d'épice du placard pour en verser dans le plat que je prépare. Je pense pouvoir reconnaître mes pots d'épices à l'aveuglette. Hélas, j'ai récemment versé de la vanille en poudre dans un délicieux curry à la place de la coriandre moulue. C'était immangeable ! ​
Mes conseils aux cuisiniers débutants :
- Apprenez à cuisiner avec vos sens : regardez, goûtez, sentez et prêtez attention à la sensation en bouche. Avec les boîtes et les sachets que nous consommons, nous avons un peu oublié comment préparer nos propres repas et « ressentir » de savoureuses associations.
- La plupart des personnes ont développé un goût un peu unilatéral. Donnez à vos papilles quelques semaines pour apprendre à apprécier des saveurs pures et différentes. Nous sommes généralement tellement habitués aux sucres et aux exhausteurs de goût que nous n'arrivons plus à reconnaître les saveurs simples. Au bout de quelques semaines sans plats préparés, vos papilles gustatives auront retrouvé leur sensibilité et pourront distinguer plusieurs nuances de goût.
- Cuisiner soi-même, surtout avec mes recettes, signifie dans l'ensemble manger plus de fibres, plus de graisses saines et plus de protéines. Quand vous vous passez de (nombreux) plats cuisinés à votre propre cuisine, votre digestion devra s'y habituer également.
- Utilisez votre créativité et votre goût personnel ! Je trouve toujours triste d'entendre que des personnes voulaient faire une recette de mon livre, mais y ont renoncé parce qu'elles n'avaient pas de brocolis ou aucun aromate du jardin. Il suffit d'utiliser un autre ingrédient que vous avez sur place pour remplacer celui qui manque !
- Écoutez votre corps et les avis qu'il vous donne sur l'alimentation. Certaines fibres qui sont théoriquement très saines (par exemple, celles des céréales complètes) ne sont pas bénéfiques pour tout le monde. Certaines personnes ne jurent que par ces céréales, parce qu'elles sont « très saines ». Mais les aliments ne sont sains que s'ils vous font du bien. Ce n'est pas pour rien que les anciens médecins disaient que « ce n'est pas ce que vous mangez qui est bon pour la santé, mais ce que vous digérez ». Ce qui ne doit jamais manquer dans la cuisine :
- Je suis très heureuse d'avoir mon mini-mixeur. En une minute, vous obtenez de délicieuses tartinades, tapenades et sauces. J'aime toutes les variations de tapenades et de sauces. Avec ce que j'ai dans ma cuisine, je crée une nouvelle recette chaque semaine.
- Et pour tout vous dire, en plus de mes 40 herbes, épices et mélanges d'aromates différents, je possède toute une collection d'huiles délicieuses. J'ai certainement huit bouteilles d'huile que j'utilise en variant sans cesse. Non seulement parce que chaque huile apporte une saveur spécifique à un plat, mais aussi parce que chacune présente ses propres acides gras que vous pouvez associer pour une meilleure santé. Si vous avez ouvert plusieurs bouteilles d'huile, versez l'huile restante dans des flacons au verre foncé. Sinon, elles risquent de s'oxyder.

Selon moi, le plus important pour un mode de vie sain :

Essayez de manger des aliments de la meilleure qualité possible. Il existe tellement de substances perturbant notre environnement et nuisibles à notre santé que je tiens à ce que chacun en soit bien conscient : il est souvent difficile de changer ce qui nous entoure, mais pas ce que nous mangeons. Vous avez tout à fait le pouvoir d'éviter les mauvaises graisses, les additifs E, les aliments raffinés, toutes les sortes de produits préparés ou frits, les pesticides, l'excès de glucose-fructose, etc. en prenant votre alimentation en main dans votre cuisine. Préparez vos repas, et choisissez donc ce que vous mangez, voilà ce que vous pouvez contrôler. Et pourquoi ne pourriez-vous pas préparer des plats à la fois sains et savoureux ? La nourriture n'est pas le seul moyen d'être en bonne santé. L'exercice et la relaxation sont aussi indispensables. Je vois quotidiennement des gens qui sont déçus dans leurs corps parce qu'ils mangent tous les jours de manière saine et souffrent toujours de divers maux. Mais l'exercice, la relaxation et un mode de vie suivant les aspirations de votre cœur sont des facteurs tout aussi importants !

Comme je me décrirais comme chef :

Bien sûr, je ne suis pas un chef professionnel et par rapport à un professionnel, j'envisage la cuisine sous un angle totalement différent. Dans le cadre de mon travail quotidien dans mon cabinet, j'analyse les déséquilibres physiques ou émotionnels que j'observe. À partir de cela, je me rappelle des recettes pouvant soulager ces maux autant que possible. Cela peut concerner, par exemple, des personnes souffrant de constipation, de cholestérol élevé, d'hypertension, de dépression, de syndrome prémenstruel, etc. Mes recettes suivent toujours certaines lignes directrices : des ingrédients authentiques, des graisses saines, suffisamment de protéines, minimiser les perturbations de la glycémie, suffisamment de fibres, d'antioxydants et offrir autant que possible les pouvoirs curatifs des plantes et des épices. Et ce qui pourrait être le plus important : ces recettes doivent être faciles à préparer et avoir vraiment bon goût, ce qui les rendra ainsi bien meilleures que les plats cuisinés.

En plus de la cuisine, j'aime aussi :

Le jardinage, la randonnée pédestre, le vélo et sortir manger en bonne compagnie. C'est pourquoi je pense que c'est vraiment dommage que vous soyez si souvent déçus par ce que vous mangez à l'extérieur. Pourquoi ne se concentre-t-on pas sur une abondance de légumes, des sauces savoureuses sur de belles salades et des huiles délicieuses ? Voici une des pires situations que j'ai rencontrées dans un restaurant chic à Utrecht : cinq choux de Bruxelles pour les six convives à table. Quand nous avons demandé davantage de légumes, le serveur s'est irrité et a fini par nous amener une autre série de six choux de Bruxelles.

Mon plat préféré :

J'en ai deux : mon plat préféré absolu est la soupe de potiron africaine avec son délicieux goût de coco (elle figure dans le livre 2) et la galette d'avoine à l'avocat, à la mangue, aux graines de tournesol et à l'huile Happy Perilla (également dans le livre 2). Je pourrais presque me réveiller au milieu de la nuit pour en manger.

Le plat que je prépare souvent pour les occasions spéciales :

Je raffole des tapas. De préférence, avec des épices indonésiennes. J'aime toujours déguster plusieurs saveurs qui s'accordent bien ensemble et restent pourtant différentes.

Le produit Noble House qui a conquis mon cœur et ma cuisine :

C'est une question délicate, car je travaille avec un bon nombre de produits Amanprana. Si je devais vraiment choisir, j'opterais pour l'huile Happy Perilla. Non seulement parce que je lui trouve un goût subtil et savoureux, mais aussi parce que je suis impressionnée par la composition de ses acides gras. Nous souffrons d'un tel excès d'acides gras trans et d'oméga-6 dans notre alimentation, causant, entre autres, des maladies hormonales, que je la recommande également à de nombreux patients.

nouvelles-recettes