home fr
achetez où?

Risques de réchauffement de la terre et de la mer

Changements climatiques: un océan de changements

La FAO prévoit ‘un océan de changements’ pour les coraux, le krill de l’Antarctique, la pêche et la pisciculture, ainsi que pour les 400 millions d’habitants les plus pauvres du littoral.

La FAO annonce de mauvaises nouvelles pour la pêche et la pisciculture à cause du réchauffement de la mer. Il y a 5 problèmes :

1. Les 400 millions de personnes les plus pauvres sur les 520 millions d’habitants que compte le littoral dépendent de la pêche, et la FAO ne prévoit rien de bon en raison du changement climatique. Les habitants de beaucoup de petites îles dépendent à plus de 50% de la pêche et des piscicultures pour leurs protéines. Les pêcheurs des îles, dont 90% vivent en Asie et en Afrique, sont menacés dans leur ravitaillement à cause du réchauffement de la planète (les poissons s’en vont dans d’autres contrées) mais aussi à cause de la surpêche le long de leurs côtes par et pour d’autres pays plus riches.

2. Les piscicultures qu’on rencontre actuellement essentiellement dans les deltas de rivières et qui sont de grands pollueurs, se trouveront à l’avenir de plus en plus en amont des rivières. Et pollueront ainsi toute la rivière et les cultures du delta.

3. La plupart des poissons sont à sang froid et de petits changements de température peuvent leur être néfastes, parce que leur alimentation en oxygène diminue fortement par des températures élevées. De nombreux poissons partiront dans d’autres régions plus froides, et un déplacement vers des régions plus froides est prévisible. La hausse de la température aura aussi un impact sur leur reproduction, sur l’âge auquel ils atteindront la maturité sexuelle et sur le nombre d’œufs qui seront pondus.

4. Le krill de l’Antarctique, dont la population a diminué en moyenne de 30% à 75% par décennie depuis 1976 à cause de la surpêche et du réchauffement de la mer, continuera de décliner, mettant gravement en danger l’approvisionnement alimentaire des baleines, des pingouins et des phoques.

5. Les coraux souffriront de plus en plus. Pourtant, au moins 25% du stock de poissons dans les océans dépendent des coraux pour leurs lieux d’incubation.

réchauffement de la terre et de la mer La glace fond sur la terre