home fr
achetez où?

 ‘L'huile de poisson pharmaceutique' a subi un traitement trop fort

le sucre raffiné  Les poissons sont capturés et demeurent 1 à 2 semaines à bord du navire de pêche, généralement dans des locaux réfrigérés. Là, le poisson est trié. Les poissons trop petits, trop grands, bizarres et non propres à la consommation sont séparés. Ceux-ci sont utilisés pour la fabrication d'huile de poisson. Les poissons propres à la consommation sont vendus et les déchets de ces poissons sont également souvent utilisés pour la fabrication d'huile de poisson. Depuis sa capture, le poisson a déjà 2 à 3 semaines. Les impuretés (PCB, dioxines, méthylmercure et métaux lourds) sont stockées dans les parties grasses du poisson. Nombreuses sont les organisations, qui déconseillent dès lors la consommation de poisson gras pendant la grossesse. Etant donné que ce poison est stocké dans la partie grasse du poisson, il n'est plus possible de commercialiser l'huile de poisson, sans l'avoir préalablement fortement raffinée. Aujourd'hui, ce produit fortement raffiné a été pompeusement baptisé 'huile de poisson de qualité pharmaceutique'.

Comment procède-t-on? La fusion: les poissons et déchets de poisson sont préalablement soumis à une cuisson de longue durée, faisant remonter à la surface l'huile de poisson. Ce procédé est appelé fusion et constitue une première violation, car l'huile de poisson riche en omégas 3 ne supporte pas du tout la chaleur et s'oxyde. Des acides gras libres sont ainsi créés, qu'il faudra à nouveau écarter par la suite. La distillation moléculaire: cette huile de poisson brute (crude fish oil) contient les impuretés de la mer, telles que les PCB, les DDT, le mercure, d'autres métaux lourds, les dioxines, qui lui confère un mauvais goût. Elle contient du cholestérol et des acides gras libres. Ce problème majeur rend l'huile impropre à la consommation humaine.

L'industrie de l'huile de poisson a inventé la 'distillation moléculaire'. Ce procédé complexe consiste à scinder des molécules sous haute pression, enlevant la plupart des impuretés présentes dans l'huile. Mais il détruit également d'importants micro-nutriments et même une grande partie du cholestérol. Il n'en résulte toujours pas une huile propre, avec un goût toujours aussi mauvais. S'ensuit le fractionnement, qui revient à fractionner et à désodoriser, pour obtenir la qualité dite 'pharmaceutique'. Un processus chimique puissant de distillation fractionnelle est appliqué pour extraire les graisses saturées de l'huile de poisson, avant de procéder à la distillation moléculaire sophistiquée, éliminant presque tous les PCB dans l'huile. L'interestérification chimique servira à lier les molécules.

Le résultat est dénommé par l'industrie de l'huile de poisson 'huile de poisson pure de qualité pharmaceutique'. Je le qualifie d'une des huiles les plus transformées, raffinées au monde. Il s'agit d'une huile à fuir comme la peste. Tout comme le sucre raffiné, la farine raffinée et d'autres huiles raffinées, nous devons bannir cette huile de poisson dite 'pure', mais fortement raffinée, pour le bien de notre santé. Les aliments raffinés (ce qui est manifestement le cas de l'huile de poisson chère) sont exempts de micro-nutriments.