home fr
achetez où?

Manger des moules sauvages? Ne ramassez pas de moules vous-même! Pensez aux PCB, E. coli, HAP et micro-plastiques!

Cueillette sauvage des moules ? C'est néfaste et cause des problèmes intestinaux.

Qui se rend à la côte ou dans un port aura probablement déjà ramassé une ou des moules sauvages. Malheureusement, ces moules contiennent, en particulier à proximité des ports, une concentration élevée de produits chimiques et de bactéries potentiellement nocives. C'est ce que révèle une étude de l'Institut de recherche agricole et de la pêche (ILVO). Ils ont fait des recherches sur la qualité des moules qui poussent sur les quais de Newport, Ostende et Zeebrugge et sur plusieurs digues le long de la côte belge.

Ramasser des moules sauvages pour les consommer est nocif et cause des problèmes intestinaux en raison des PCB, HAP, micro-plastiques et E. coli.

Il y a beaucoup de moules qui poussent à proximité de nos côtes et les moules sont également cultivées en quantité. Les moules filtrent l'eau de mer pour en tirer leur nourriture, elles ingèrent donc malheureusement une énorme quantité de polluants. Le contenu des moules est un bon indicateur de la qualité de l'eau de la mer. La pollution de la mer du Nord et des océans a fait diminuer d'environ 70% la population de moules sauvages au cours des cent dernières années. La qualité des moules s'est également détériorée, en particulier celle des moules ramassées à l'état sauvage. Elles contiennent deux à quatre fois plus de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), dont il est admis que l'ingestion par voie orale augmente le risque de cancer de l'estomac et le risque de cancer du poumon par inhalation.  Dans les moules, ont trouve aussi des PCB (biphényles polychlorés) qui - en concentration élevée - peuvent provoquer des affections cutanées et oculaires, des dommages au foie et la jaunisse. Les moules qui poussent sur les quais dans les zones portuaires comme Ostende et Zeebrugge dépassent la norme alimentaire en matière de HAP de 10 à 600 pour cent !

Les moules sauvages et bactéries E. coli provoquent des problèmes intestinaux

Les moules testées n'affichent pas non plus le meilleur score en ce qui concerne la présence de bactéries E. coli. On en trouve en grand nombre sur les moules sauvages, tellement qu'elles dépassent également la norme alimentaire actuelle. Trop de bactéries E. coli peuvent causer des problèmes d'estomac et des problèmes intestinaux, des nausées, des vomissements, et des diarrhées (sanglantes).

Moules sauvages et micro-plastiques

Effectivement, les moules contiennent aussi beaucoup de micro-plastiques, par kilo de moules on trouve en moyenne 90 fibres... Dans l'eau des ports, on voit beaucoup de ces fibres orange qui proviennent des filets de pêche.

Cueillette de moules interdite

La cueillette des moules sauvages est donc interdite par la loi mais elle se produit toutefois malheureusement trop souvent. Surtout compte tenu du résultat de l'enquête, il est bon de toujours réfléchir à deux fois avant de ramasser des moules à la mer.

Source:  De Witte, B; Devriese, L.; Bekaert, K.; Hoffman, S.; Vandermeersch, G.; Cooreman, K.; Robbens, J., 2014. Évaluation de la qualité de la moule bleue (Mytulis edulis): comparaison entre les variétés commerciales et sauvages. Marine Pollution Bulletin.

Évitez les bouteilles en plastique. Ils polluent la mer Évitez plastique et protéger environnement et mer Des initiatives positives concernant Sauvez la Mer