home fr
achetez où?

2050: plus de plastique que de poissons dans nos océans ? Surpêche et pollution

Plus de plastique que de poissons dans les océans par la surpêche et la pollution

Nos océans souffrent de la croissance de la population mondiale. La demande de denrées alimentaires et la pollution augmentent de plus en plus. De nombreuses parties des océans sont vides de poissons et la quantité de plastique augmente.

716 millions de tonnes de plastique dans nos océans d’ici 2050, de plus en plus de pollution des plastiques.

Dans un rapport de la Fondation Ellen MacArthur (de la navigatrice en solitaire Ellen MacArthur, qui a cassé toutes sortes de records) sur l’avenir des plastiques, il est prédit que si nous continuons ainsi l’océan en 2050 contiendra plus de plastique que de poissons. Ils ont calculé un total de 716 millions de tonnes de plastique dans les mers d'ici 2050. Et ici ils ont ignoré le plastique qui dans la mer serait ‘cassé’ ou enlevé.

Estimer la quantité de poissons dans nos océans est difficile, la surpêche devient le plus grand problème.

La quantité de poissons dans nos océans est aussi un peu difficile à estimer. Depuis 1950, la quantité de poisson débarqué est enregistrée par l’ONUAA (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). Selon une étude anglo-canadienne, publiée dans Science en 2016, il est ressorti d’une étude 2.000 millions, et d’une autre 900 millions de tonnes. Une grande différence, mais si nous continuons la pêche telle que nous la faisons nous avons un sérieux problème. Peut-être pas le problème d’avoir plus de plastique que de poissons dans nos océans, comme indiqué dans le rapport de MacArthur, mais les chiffres sont ahurissants et ceci est inexcusable. Encore moins si nous avons 100 ans d’avance.

Faire face à la pollution des plastiques et de la surpêche nécessite un changement

Actuellement un kilo de plastique égale cinq kilos de poissons. Environ 95% de nos plastiques sont seulement utilisés une seule fois. Un revirement total de notre utilisation du plastique et de notre surpêche serait naturellement le mieux. Nous avons besoin de rechercher d’autres emballages, des emballages qui n’utilisent pas le pétrole comme matériau de base, des emballages qui sont durables et naturels. Si rien ne change, environ 20% de la production pétrolière sera pour le plastique. La solution n’est malheureusement pas encore trouvée.

Lire plus:
http://www.oceanconservancy.org/our-work/marine-debris/stop-plastic-trash-2015.html
http://www.nature.com/ncomms/2016/160119/ncomms10244/full/ncomms10244.html
http://www.sciencemag.org/news/2016/01/official-statistics-understate-global-fish-catch-new-estimate-concludes

Le problème de la pollution plastique dans nos océans