home fr
achetez où?

Greenpeace se réjouit d’un accord qui met fin à l’extension de la pêche du cabillaud

Le pôle Nord est en danger, Greenpeace met fin à la pêche du cabillaud

Heureusement, tout n'est pas noir. Nous voyons également de bons développements pour la pêche et les océans. Les grands acteurs de la pêche et des acheteurs internationaux se sont mis d'accord avec Greenpeace pour limiter la pêche du cabillaud en Arctique. L'accord a été signé par des géants tels que Tesco, Iglo et McDonalds. Les géants démontrent ainsi leur volonté politique de protéger le pôle Nord. Un pas dans la bonne direction.

Accord sur la pêche du cabillaud

Greenpeace lutte contre la pêche du cabillaud au pôle NordLes géants ont décidé de ne pas étendre leur recherche de cabillaud à une vaste zone située au pôle Nord (la mer de Barents). Tous les signataires du moratoire ont indiqué qu'ils n'achèteront plus du poisson des bateaux qui ont fait la pêche dans des zones fragiles, jadis recouvertes de glace autour du pôle Nord.

La fonte des glaces polaires, besoin d'actionPeter Wadhams parle de la fonte des glaces polaires

Le premier juin 2016, la superficie des glaces polaires s'élevait à 11,1 millions mètres carrés. Les trente dernières années, la moyenne était encore de 12,7 millions. Peter Wadhams (voir photo) est un des experts les plus importants du monde entier en matière de glaces de mer et de zones arctiques. Il a communiqué au journal The Independent qu'il est d'avis que les glaces polaires auront presque totalement disparu dans le courant de cette année ou l'année à venir. Dans ce cas-là, les glaces représenteront moins d'un million mètres carrés.

Les navires de pêche représentent un danger pour le noyau du pôle Nord

Comme la fonte des glaces au pôle Nord se poursuit, les navires de pêche peuvent aller de plus en plus loin. Ils entrent ainsi dans des zones écologiques et vierges, où des espèces animales comme l'ours blanc, la baleine boréale et le requin du Groenland sont menacées. Le moratoire a par conséquent été accueilli à bras ouverts.

Le gouvernement norvégien protège. Optimisation du pôle Nord

L'Arctic Sunrise de Greenpeace effectuera des contrôles au pôle NordLe navire Arctic Sunrise de Greenpeace veillera à ce que tous les signataires respectent leurs obligations. Cet été, le navire mettra le cap sur Svalbard. Greenpeace demande également au gouvernement norvégien de contribuer à une meilleure protection des zones arctiques et leur population.

Greenpeace protège le pôle Nord La pêche du cabillaud a également une influence sur l’ours blanc