home fr
achetez où?

L'effet bénéfique du safran sur le cancer et sa prévention

Des études récentes suggèrent que le safran pourrait être une application clinique pour le traitement du cancer. Le cancer gagne du terrain dans le monde entier. L’étude et l’utilisation d’extraits de plantes sont l’un des principaux développements dans la prévention et le traitement du cancer (1) (2).
Une étude scientifique récente, tant in vitro qu’in vivo, suggère que les principales substances actives du safran peuvent aider à freiner la croissance des cellules cancéreuses et l’apparition de tumeurs (carcinogénèse et tumorigénèse) (3)(4)(5)(6). Des études démontrent en outre que le safran peut atténuer les effets secondaires fortement négatifs du médicament anti-cancer Platinol (cisplatine) (7) (8). Les propriétés anti-cancer du safran ont mené au développement d’une vaste étude sur le safran et ses composants, y compris le safranal et la crocine en tant que moyen de prévention très prometteur contre le cancer.
L’effet du safran sur le cancer pourrait être en corrélation avec l’effet antioxydant éprouvé du safran (9)(10)(11). Une étude consistant à administrer 50 mg de safran dissout dans 100 ml de lait deux fois par jour a débouché sur une réduction significative de l’oxydation de la lipoprotéine chez les patients souffrant d’une maladie coronarienne et souligne le pouvoir du safran en tant qu’antioxydant (12). Les substances actives du safran, dont les caroténoïdes telles que la crocine, peuvent être utiles pour freiner la croissance des cellules cancéreuses (13)(14)(15). 
Une étude réalisée en octobre 2011 suggère que la crocétine du safran améliore considérablement la cytotoxicité de la vincristine utilisée pour éradiquer les cellules cancéreuses présentes dans les cervicales, les cellules pulmonaires non-parvocellulaires, l’ovaire et le sein (16).

Une autre étude décrit l’utilisation du safran sous forme liposomale dans les cellules Hela et MCF-7 à cytotoxicité élevée (17). Une autre étude réalisée en 2011 conclut que le safran a bel et bien un effet chimiopréventif contre le cancer du foie en ralentissant la prolifération cellulaire et en induisant l’apoptose (18). Une autre étude de 2011 affirme que la crocétine influence la croissance des cellules cancéreuses en ralentissant la synthèse d’acide nucléique, en améliorant le système antioxydant et en stimulant l’apoptose et entravant le facteur de croissance (19). Selon certaines études, le safran peut être considéré comme un futur moyen chimiothérapeutique très prometteur dans le traitement du cancer du poumon (20). Une étude réalisée en octobre 2010 avait débouché sur une conclusion similaire : « L’extrait de safran a des effets pro-apoptotiques sur le cancer du poumon et peut être considéré comme un moyen chimiothérapeutique potentiel contre le cancer du poumon (21). La crocétine ralentit les cellules invasives du cancer du sein grâce à une régulation descendante des métalloprotéinases matricielles (22). D’autres documents suggèrent une utilité potentielle du safran dans le traitement du cancer du pancréas et de la leucémie.

L'utilisation de safran dans la prévention et le traitement du cancer

L'utilisation de safran dans la prévention et le traitement du cancer

Sources:

  1.  Available at: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/en/index.html. Accessed April 22, 2013.
  2. Available at: http://preventcancer.aicr.org/site/DocServer/E81-TLPW.pdf?docID=1861. Accessed April 22, 2013.
  3. Escribano J, Alonso GL, Coca-Prados M, Fernandez JA. Crocin, safranal and picrocrocin from saffron (Crocus sativus L.) inhibit the growth of human cancer cells in vitro. Cancer Lett. 1996;100(1-2):22-30.
  4. Chryssanthi DG, Lamari FN, Iatrou G, Pylara A, Karamanos NK, Cordopatis P. Inhibition of breast cancer cell proliferation by style constituents of different Crocus species. Anticancer Res. 2007;27(1A):357-62.
  5.  Abdullaev JF, Caballero-Ortega H, Riverón-Negrete L, et al. In vitro evaluation of the chemopreventive potential of saffron. Rev Invest Clin. 2002;54(5):430-6.
  6. Abdullaev FI. Cancer chemopreventive and tumoricidal properties of saffron (Crocus sativus L.). Exp Biol Med. 2002;227:20-5.
  7. Nair SC, Salomi MJ, Pannikar. B, Pannikar KR. Modulatory effects of the extracts of saffron and Nigela sativa against cisplatinum induced toxicity in mice. J Ethnopharmacol. 1991;31:75-83.
  8. el Daly ES. Protective effect of cysteine and vitamin E, Crocus sativus and Nigella sativa extracts on cisplatin-induced toxicity in rats. J Pharm Belg. 1998 Mar-Apr;53(2):87-93; discussion 93-5.
  9. Hosseinzadeh H, Sadeghnia HR. Safranal, a constituent of Crocus sativus (saffron), attenuated cerebral ischemia induced oxidative damage in rat hippocampus. Jour Pharm Pharmaceut Sci. 2005;8(3):394-9.
  10. Assimopoulou AN, Sinakos Z, Papageorgiou VP. Radical scavenging activity of Crocus sativus L. extract and its bioactive constituents. Phytother Res. 2005 Nov;19(11):997-1000.
  11. Papandreou MA, Tsachaki M, Efthimiopoulos S, Cordopatis P, Lamari FN, Margarity M. Memory enhancing effects of saffron in aged mice are correlated with antioxidant protection. Behav Brain Res. 2011 Jun 1;219(2):197-204.
  12. Verma SK, Bordia A. Antioxidant property of saffron in man. Indian J Med Sci. 1998;52:205–7.
  13. Tarantilis PA, et al., Inhibition of growth and induction of differentiation of         promyelocytic leukemia (HL-60) by carotenoids from Crocus sativus, Anticancer Research 1994; 14(5A): 1913–1918.
  14. Garcia-Olmo DC, Effects of long-term treatment of colon adenocarcinoma with crocin, a carotenoid from saffron (Crocus sativus): an experimental study in the rat, Nutrition and Cancer 1999; 35(2): 120–126.
  15.  Abdullaev-Jafarova F and Espinosa-Aguirre JJ, Biomedical properties of saffron and its potential use in cancer therapy and chemoprevention trials, Cancer Detection and Prevention 2004; 28(6): 430–436.
  16. Zhong YJ, Shi F, Zheng XL, et al. Crocetin induces cytotoxicity and enhances vincristine-induced cancer cell death via p53-dependent and -independent mechanisms. Acta Pharmacol Sin. 2011;32(12):1529-1536.
  17. Mousavi SH, Moallem SA, Mehri S, Shahsavand S, Nassirli H, Malaekeh-Nikouei B. Improvement of cytotoxic and apoptogenic properties of crocin in cancer cell lines by its nanoliposomal form. Pharm Biol. 2011;49(10):1039-1045.
  18. Amin A, Hamza AA, Bajbouj K, Ashraf SS, Daoud S. Saffron: A potential candidate for a novel anticancer drug against hepatocellular carcinoma. Hepatology. 2011;54(3):857-867.
  19. Gutheil WG, Reed G, Ray A, Dhar A. Crocetin: an agent derived from saffron for prevention and therapy for cancer. Curr Pharm Biotechnol. 2012 Jan;13(1):173-179.
  20. Samarghandian S, Tavakkol Afshari J, Davoodi S. Suppression of pulmonary tumor promotion and induction of apoptosis by Crocus sativus L. extraction. Appl Biochem Biotechnol. 2011;164(2):238-247.
  21. Samarghandian S, Boskabady MH, Davoodi S. Use of in vitro assays to assess the potential antiproliferative and cytotoxic effects of saffron (Crocus sativus L.) in human lung cancer cell line. Pharmacogn Mag. 2010;6(24):309-314.
  22. Chryssanthi DG, Dedes PG, Karamanos NK, Cordopatis P, Lamari FN. Crocetin inhibits invasiveness of MDA-MB-231 breast cancer cells via downregulation of matrix metalloproteinases. Planta Med. 2011;77(2):146-151.
  23. Bakshi H, Sam S, Rozati R, et al. DNA fragmentation and cell cycle arrest: a hallmark of apoptosis induced by crocin from kashmiri saffron in a human pancreatic cancer cell line. Asian Pac J Cancer Prev. 2010;11(3):675-679.
  24. Dhar A, Mehta S, Dhar G, et al. Crocetin inhibits pancreatic cancer cell proliferation and tumor progression in a xenograft mouse model. Mol Cancer Ther. 2009;8(2):315-323.
  25. Bakshi HA, Sam S, Feroz A, Ravesh Z, Shah GA, Sharma M. Crocin from Kashmiri saffron (Crocus sativus) induces in vitro and in vivo xenograft growth inhibition of Dalton's lymphoma (DLA) in mice. Asian Pac J Cancer Prev. 2009;10(5):887-890.

 

Les substances actives du safran, dont les caroténoïdes telles que la crocine, peuvent être utiles pour freiner la croissance des cellules cancéreusesSafran comme un moyen chimiothérapeutique potentiel contre le cancer du poumon