Noble House est fier d'annoncer l'adhésion  de Chantal Voets et Bart Maes à l'organisation Slow Food

Noble House est fier d'annoncer l'adhésion
de Chantal Voets et Bart Maes à l'organisation Slow Food

Slow Food sur le marché

Slow Food encourage l'alimentation honnêtes, purs et de bonne qualité

Slow Food Evénement

Slow Food au Evénement Terra Madre

activiste écologique et vice président Vandana Shiva et président Carlo Petrini de Slow Food

fromager Slow Food

Slow Food et la jeunesse

 

 

Bart Maes et Chantal Voets, les deux fondateurs de Noble-House, sont membres de “Slow Food” depuis le 31 août 2009. Les premiers contacts avec cette organisation remontent à 10 ans. La flamme a également été ravivée par leur visite au “Salon del Gusto” et à Terra Madre, à Turin en 2006.


L'histoire du Slow Food et de Carlo Petrini

Slow Food a été créé en 1986, en tant qu’organisation “éco-gastronomique” (vin et alimentation) par l’activiste alimentaire Carlo Petrini dans la petite ville de Bra, en Italie septentrionale. Auparavant, Carlo Petrini était porte-parole international des fermiers. Il militait en faveur de la protection des spécialités alimentaires locales, contre l’industrialisation mondiale de l’alimentation. En 1986, Carlo a organisé des actions de protestation contre la chaîne de fast-food McDonald’s, lorsque cette dernière annonçait vouloir ouvrir un restaurant près des escaliers d’Espagne (fontaine de Trevi) à Rome. Le “Slow Food” a vu le jour quelques mois plus tard. Ce mouvement est synonyme du maintien de l’alimentation de bonne qualité, d’un style de vie tranquille et d’une qualité de vie élevée et milite pour la conservation de notre planète menacée. L’organisation Slow Food compte 85.000 membres dans 132 pays, adhérant tous à une même vision.


La philosophie de Slow Food

Slow Food est synonyme de protection de l’alimentation traditionnelle, durable et de qualité, des méthodes de culture originelles, ou encore du traitement et de la défense de la biodiversité des variétés cultivées et sauvages. Il en va aussi de la défense et de la connaissance de la population locale en harmonie avec les écosystèmes qui l’entourent. Slow Food protège les sites historiques et les valeurs artistiques et sociales. S’alimenter, c’est un acte agraire, nous devons savoir d’où vient notre alimentation. Les repas destinés aux clients doivent être honnêtes, purs et de bonne qualité. Slow Food favorise l’éducation au goût et établit un lien entre la personne qui prépare le plat et celle qui le consomme.

Des événements sont organisés pour mettre ce thème en pratique. Slow Food veut également défendre l’existence du fromage au lait cru (Manifesto in defense of Raw Milk Cheese ). L’organisation luttent pour un monde sans OGM (nous sommes en mesure de transplanter des gènes d’une sorte vers une autre, sans savoir les résultats que cela générera à long terme. A cause des plantes génétiquement modifiées, les agriculteurs n’auront plus le libre choix des plantes qu’ils souhaitent cultiver). La pêche durable est un autre sujet phare de l’organisation Slow Food. Slow Food soutient les principes d’agriculture biologique.


Terra Madre et Slow Food

Slow Food gère Terra Madre, un projet offrant son soutien aux économies locales durables et de petite échelle. Le réseau compte aujourd’hui 500 producteurs de produits alimentaires, dont 1600 communautés, 100 cuisiniers soutenant Slow Food et 400 scientifiques dans 150 pays différents. En octobre 2008, la 3ème édition de Terra Madre a eu lieu à Turin. Il s’agit d’un rassemblement mondial des communautés soucieuses de la pureté de l’alimentation.


Slow Food Convivia et Presidia


Presidia est synonyme de projets à petite échelle, qui soutient les producteurs artisanaux de produits alimentaires dans leurs efforts pour conserver les méthodes de traitement traditionnel et les produits de consommation. Ce mouvement a été créé en 2000, chapeauté par “The Ark of taste”. Convivia est constitué de groupes locaux autonomes, pierres angulaires de Slow Food. Les activités de ces groupes donnent vie à a philosophie Slow Food. Ils assurent un lien entre les producteurs, organisent des dégustations et des séminaires, encouragent les maîtres-queux à utiliser des produits alimentaires locaux, etc.


Slow Food 'Salone del Gusto'


Le Salone del Gusto (Salon du goût) est organisé à Turin tous les 2 ans par les Autorités Régionales du Piémont et la ville de Turin. Le prochain salon sera organisé en octobre 2010. Lors de sa dernière édition, cette manifestation a attiré 172.400 visiteurs, qui ont pu déambuler parmi les 567 stands.


Slow Food Président et Vice reéidents

Carlo Petrini est le président de l’organisation Slow Food. Vandana Shiva (Inde), Alice Waters (Etats-Unis) et John Kariuki Mwangi (Kenya) en sont les vice-présidents.

Vandana Shiva est une activiste écologique mondialement connue, qui tente de protéger la planète contre les OGM de Monsanto. Elle veut également former les petits fermiers d’Inde à travailler avec des produits biologiques. Elle y a fondé le mouvement Navdanya, qui lutte pour le maintien de la biodiversité et les droits des fermiers. Elle préside également la fondation “the Research Foundation for Science, Technology and Natural Resource Policy”. Son livre le plus récent s’intitule Biopiracy: The Plunder of Nature and Knowledge (Le Biopiratage, le pillage de la nature et des connaissances).

Alice Waters tient un restaurant, "Chez Panisse". En 1996, l’engagement d’Alice Waters a débouché sur la création d’un grand jardin baptisé “The Edible Schoolyard”  dans l’école Martin Luther King Jr., Middle School à Berkeley. Il s’agit d’un jardin d’1 hectare, contigu à une classe de cuisine dotée d’un programme “éco-gastronomique”. En impliquant des milliers d’étudiants activement dans tous les aspects de la chaîne alimentaire, la “cour de récréation comestible” est devenue un modèle de programme d’études public pour la transmission de connaissances permettant de comprendre la nécessité d’œuvrer pour un avenir humain et durable.

John Kariuki Mwangi tente de défendre la biodiversité de l’agriculture des pays africains (Kenya) contre la monoculture et la dépendance du maïs.

Plus d'informations sur : www.slowfood.com